Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/atfalfr/waqfenau.fr/plugins/system/jabuilder/helper.php on line 265
le symbole de la bravoure et l'héroïsme: Hazrat Umme Ammara (ra)

وَالسَّابِقُونَ الْأَوَّلُونَ مِنَ الْمُهَاجِرِينَ وَالْأَنْصَارِ وَالَّذِينَ اتَّبَعُوهُمْ بِإِحْسَانٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ وَأَعَ

دَّ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي تَحْتَهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا ذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ

« Et quant à ceux qui sont plus en avant parmi les croyants, les premiers des Émigrés et des Ansars, et ceux qui les ont suivis de façon excellente, Allah est satisfait d’eux, et ils sont satisfaits de Lui ; et Il a préparé à leur intention des Jardins sous lesquels coulent des rivières. Ils y demeureront éternellement. C’est là le triomphe suprême. » (Le Saint Coran, chapitre 9, verset 100)

Le Saint Prophète Muhammad (saw) avait des compagnons extrêmement dévoués.  Ils ont aidé leur maître, l’ont défendu, l’ont protégé, l’ont suivit et surtout  l’ont aimé de manière inconditionnelle. Une de ses compagnons était Hazrat Umme Ummaarah (ra) qui devint le symbole de la bravoure et l'héroïsme pour les générations à venir.

Je ferrai une brève tentative de décrire la vie, le caractère et les exploits d'une des plus braves dames de l'islam. 

Hazrat Umme Ummaarah est née à Médine, vers 40 ans avant l'hégire. Elle faisait partie de la famille des Banû An-Najjâr dont était issue également la mère du grand-père de Saint Prophète (saw).  Elle était une femme d’une extraordinaire habileté, douce et parfaite. Elle éprouvait de l’affection pour le Prophète (saw) davantage même que pour sa propre famille. Elle était l’une des deux femmes qui avaient participé avec les soixante-treize autres hommes au second Pacte d’allégeance au Prophète à Aqabah, pendant le pèlerinage juste avant l’Hégire. 

Durant la troisième année après l’hégire, a lieu la bataille d’ohod. Dans l'histoire de l'islam, cette bataille sera toujours associée au courage et à la bravoure de Hazrat Umme Ummaarah (ra). Elle a pris part à cette bataille avec son mari et ses deux fils. Au cours de la Bataille, elle veillait à acheminer l’eau aux combattants mais également à  soigner ceux qui étaient touchés au combat. Lorsque les troupes musulmanes commencèrent à se replier, Umm `Ammârah jeta alors son seau d’eau puis s’empara d’une épée et d’un bouclier. C’était un instant très critique dans la mesure où de nombreux braves hommes tombaient sur le champ de bataille. Or cette courageuse femme restait déterminée quant à son rôle de défendre le Prophète contre cette attaque massive orchestrée par l’ennemi. Dans la même foulée, Ibn Qamiyah agressa le Prophète (saw). Le coup de son épée sur l’armure du Prophète avait provoqué deux éclatements de sa chaîne ce qui avaient alors poignardé la joue du Prophète. Son visage commençait alors à saigner. C’était une attaque à la fois soudaine et prompte. Umm `Ammârah en était désespérée. Elle se précipita alors à l’avant et arrêta Ibn Qamiyah. Bien qu’il soit réputé très bon cavalier parmi les Quaraîshites, Umm `Ammârah sans aucune crainte ou hésitation l’attaqua avec résolution. Mais étant donné qu’il s’était accoutré de deux manteaux faisant office d’armures, son coup d’épée ne pouvait lui causer de réels dégâts, par conséquent il avait l’occasion de poursuivre son attaque. Cette fois, Umme Ammârah reçu un coup terrible ce qui lui provoqua une profonde entaille à l’épaule. Aussitôt, Ibn Qamiyah fila rapidement sur le dos de son cheval.

Le Saint Prophète (saw) en voyant la manière dont se battait Umme Ammârah, déclara :

مَنْ یطیق مَا یطیقین یا اُمِّ عمارہ O Umme Ammara, qui peut avoir un cœur comme le vôtre ?     

Le Prophète s’employa à commenter qu’en ce jour d’Uhud, où qu’il puisse jeter un regard, de droite à gauche, il voyait constamment Umme Ammârah entrain de combattre. D’après une certaine narration, douze blessures lui auront été infligées au cours de la Bataille d’Uhud. Selon Ibn Sa’d, après la Bataille d’Uhud, elle avait participé au Pacte d’allégeance de Ridwan à Hudaybiyah, à la Bataille de Khaibar, Umrat al-Qada et à la Bataille d’Hunain. D’après une autre narration, elle avait aussi accompagné le Prophète dans la victoire de la Mecque.

Umm `Ammârah aimait beaucoup le Prophète - saw - et était même en mesure de sacrifier sa propre vie pour lui et le Prophète lui rendait visite à sa maison et estimait ses qualités de croyante dévouée au service de la vérité.

Selon certaines narrations, après la mort du Prophète - saw - Abû Bakr As-Siddiq (ra) avait coutume d’aller à la maison de Umm `Ammârah afin de prendre de ses nouvelles.

Sous le Califat d’Abû Bakr, Umm `Ammârah avait aussi participé à la Bataille de Yamamah contre Musaylamah l’Imposteur (khadhdhab).

Puisse Allah accepter sa détermination dans l'amour de l’islam et de  RassoulaLlah (sallalahou aleihi wasalam) et élever son statut. Qu'Allah nous permette également de suivre ses pas, Amin.


Magazine - Other articles