Le thème sur lequel je me permet de m'exprimer aujourd’hui est l’attitude exemplaire du saint prophète vis-à-vis du blasphème

Avant d’entrer dans le vif du sujet voyons ce que veut dire le mot blasphème et ce que nous dit le saint coran à ce propos. Le blasphème signifie « parole ou discours qui outrage la divinité, ou une religion » L’islam est l’unique religion qui aborde ce sujet en détaille. Le saint coran mentionne les différents types de blasphèmes qui peuvent blesser, troublé les sentiments des croyant et crée également des tensions. Le blasphème peut être contre l’unicité de dieu, contre marie, contre jésus et contre le saint prophète PSSL.

Par Ailleurs, le saint coran mentionne différentes circonstances où les musulmans ont fait face aux injures et au situation blasphématoire mais en aucun cas une réaction négative, agressive ou injurieuse n’a été permise. Dans le saint coran dans le chapitre 4, verset 141 il est dit :

« Et dans le livre il vous a déjà révélé que lorsque vous entendrez les mécréants nier les signes d’Allah et s’en moquer ne vous essayez pas en leur compagnie tant qu’ils n’aient pas changé de conversations sinon vous seriez alors comme eux, assurément Allah ressemblera les hypocrites et les mécréants dans l’enfer tous ensemble »

Quelle merveilleuse, formidable réponse à la laideur du blasphème ! L’Islam ne permet à personne de punir les blasphémateurs, mais de plus il enseigne que l’on doit seulement exprimer sa désapprobation en quittant l’assemblée dans laquelle les valeurs religieuses sont insultées et ridiculisées.

A présent je vais vous raconter une anecdote qui nous montre la réaction exemplaire du saint prophète PSSL face au blasphème :

Une fois, un savant juif de grand renom prêta une somme d’argent au Saint Prophète PSSL. Avant même le terme du remboursement, il vint la lui réclamer. Les disciples du Prophète PSSL lui demandèrent d’attendre le jour selon le terme fixé. Mais il se mit en colère et commença à injurier grossièrement le Prophète PSSL ainsi que ses ancêtres. Il attrapa même le Saint Prophète PSSL par le col de sa chemise tout en tirant sa robe. Ses fidèles disciples en furent surpris et terriblement choqués. Seydina Omar le regarda avec des yeux rouges de colère et lui dit : « N’était-ce le respect que je dois à mon maître vous auriez vu ce que je vous aurais fait. »

Mais à la surprise de tous, le Prophète PSSL dit à Omar : « Au lieu de te mettre en colère, tu devrais me conseiller de le rembourser et demander à cet homme de réclamer son dû de manière courtoise. »

Et le Prophète PSSL ajouta à destination d’Omar : « C’est vrai qu’il reste encore quelques jours pour la date du remboursement, mais il faut quand même le dédomager en ajoutant 20 pièces à la somme qui lui est due parce que tu as été dur avec lui ». En entendant cela, le juif déclara sur le champ : « Nul n’est digne d’être adoré sauf Allah et Muhammad est Son serviteur et Son messager. » Voilà les enseignements coraniques et le comportement du Saint Prophète PSSL en réponse au blasphème. Pour ce qui est des musulmans d’aujourd’hui, ils doivent, à tout prix, retourner aux enseignements du Coran et à la pratique du Saint Prophète PSSL. L’amour, la sincérité et la fidélité que les compagnons avaient pour le Saint Prophète PSSL est incomparable. Mais nous ne voyons aucune similitude avec les musulmans d’aujourd’hui face à une situation équivalente.

Un fossé immense sépare l’Islam totalement pacifique et tolérant de l’époque du Saint Prophète PSSL de l’Islam hystérique et intolérant que prêchent les musulmans de nos jours. A les entendre, on serait porté à croire que les musulmans d’aujourd’hui seraient plus sincères et fidèles à l’Islam que les compagnons du Saint Prophète PSSL qui n’ont jamais sanctionné l’auteur d’un blasphème quel qu’il soit.


Magazine - Other articles